Madame Auger
Madame Auger

Villherviers, février 2017. Cette commune de Sologne, aux terres filtrantes, difficiles à cultiver, voit une grande part de son agriculture disparaitre avec ses derniers représentants, témoins d'un monde paysan pénible, mais digne. Avec le départ en retraite de son fils, les terres de madame Auger resteront probablement en friche.

DSCF7059.jpg
DSCF7066.jpg
 Les terres agricoles qui ne sont pas reprises en culture sont la plupart du temps achetées pour enrichir les domaines de chasse.

Les terres agricoles qui ne sont pas reprises en culture sont la plupart du temps achetées pour enrichir les domaines de chasse.

DSCF7108.jpg
DSCF7074.jpg
DSCF7081.jpg
DSCF7086.jpg
Monsieur Rousseau
Monsieur Rousseau

Spécialisé dans la culture maraichère, aujourd'hui à la retraite, il a la chance de voir son exploitation reprise par ses deux enfants.

DSCF7126.jpg
La relève
La relève

Engagé dans un cursus scolaire agricole, son petit-fils projette également de travailler sur l'exploitation. Une situation de plus en plus rare.

DSCF7144.jpg
DSCF7159.jpg
Monsieur Bidault
Monsieur Bidault

Ce paysan à la retraite a dû laisser une partie des ses terres en friche, faute de repreneur. Durement touché par les inondations de 2016, il est logé avec sa femme dans une ferme voisine.

DSCF7175.jpg
Madame Bidault
Madame Bidault
DSCF7186.jpg
DSCF7224.jpg
Monsieur et Madame Calles
Monsieur et Madame Calles

A quelques mois de la retraite, aucun de leurs enfants ne reprendra l'exploitation. Ils devront quitter les terres sur lesquelles ils ont vécu et travaillé, n'en étant pas propriétaires.

DSCF7336.jpg
DSCF7312.jpg
DSCF7317.jpg
Madame Auger
DSCF7059.jpg
DSCF7066.jpg
 Les terres agricoles qui ne sont pas reprises en culture sont la plupart du temps achetées pour enrichir les domaines de chasse.
DSCF7108.jpg
DSCF7074.jpg
DSCF7081.jpg
DSCF7086.jpg
Monsieur Rousseau
DSCF7126.jpg
La relève
DSCF7144.jpg
DSCF7159.jpg
Monsieur Bidault
DSCF7175.jpg
Madame Bidault
DSCF7186.jpg
DSCF7224.jpg
Monsieur et Madame Calles
DSCF7336.jpg
DSCF7312.jpg
DSCF7317.jpg
Madame Auger

Villherviers, février 2017. Cette commune de Sologne, aux terres filtrantes, difficiles à cultiver, voit une grande part de son agriculture disparaitre avec ses derniers représentants, témoins d'un monde paysan pénible, mais digne. Avec le départ en retraite de son fils, les terres de madame Auger resteront probablement en friche.

Les terres agricoles qui ne sont pas reprises en culture sont la plupart du temps achetées pour enrichir les domaines de chasse.

Monsieur Rousseau

Spécialisé dans la culture maraichère, aujourd'hui à la retraite, il a la chance de voir son exploitation reprise par ses deux enfants.

La relève

Engagé dans un cursus scolaire agricole, son petit-fils projette également de travailler sur l'exploitation. Une situation de plus en plus rare.

Monsieur Bidault

Ce paysan à la retraite a dû laisser une partie des ses terres en friche, faute de repreneur. Durement touché par les inondations de 2016, il est logé avec sa femme dans une ferme voisine.

Madame Bidault
Monsieur et Madame Calles

A quelques mois de la retraite, aucun de leurs enfants ne reprendra l'exploitation. Ils devront quitter les terres sur lesquelles ils ont vécu et travaillé, n'en étant pas propriétaires.

show thumbnails